Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mercredi 4 Janvier 2017.

Publié le

Bonjour !

Albert Camus a dit :

"Celui qui désespère des événements est un lâche, mais celui qui espère en la condition humaine est un fou."

Je suis d'accord avec lui. Alors aujourd'hui je ne vous parlerais pas d'actualités mais de littérature, même si j'ai une pensée émue pour ce jeune agriculture qui lutte contre les moulins à vent de l'administration Française et contre un Eric Ciotti, ancien porte parole du nain de jardin et menteur à plein temps.

J'ai dit Littérature ! Allez hop ! Dévoilons la couverture dudit ouvrage !

Aux éditions du Rouergue Noir, une maison d'édition qui ne déroge jamais à l'adage : la qualité plutôt que la quantité, Colin Niel a posé ses valises. Il nous offre une pentalogie digne des plus grands maîtres du roman noir. Une femme a disparu. Je ne vous dirais rien de plus ! Vous me connaissez ! Je peux juste vous dire que les personnages sont taillés dans du granit, ils sont secs, glacés, modelés par la nature du causse où ils vivent. Ils ont tous un point commun: ils aiment ou veulent être aimés. En fait ce roman noir est un roman d'amour. L'amour que Colin Niel a mis dans ses mots pour nous décrire la solitude de chacun dans son combat quotidien. Et si vous reconnaissez la détresse de l'un, la faille de l'autre, vous irez jusqu'à la dernière ligne pour savoir qui et pourquoi ! C'est un roman à grignoter en une seule fois au coin du feu avec des châtaignes et un bon verre de Lagavulin.

A demain.

Commenter cet article